6 choses à ne jamais réveler sur Facebook


Grande secte gratuite où se retrouvent aujourd’hui plus de 500 millions “d’amis”, Facebook est également un magnifique vivier à problèmes. Voici quelques conseils afin d’éviter que votre vraie vie privée se retrouve polluée à cause de votre vie virtuelle.

-1Il fut un temps où révéler des éléments de sa vie privée au monde entier était inconcevable. Puis vint Facebook et sa redéfinition de cette notion jadis sacrée. Partage d’informations, de moments de vie, de photo de soi ou d’autres. Et malgré tous les paramétrages du monde pour s’assurer un partage hyper restreint (si souhaité) de ses infos, le réseau social star reste l’une des cibles privilégiées des pirates et un site bien loin d’être imperméable aux attaques virtuelles.

Les informations qui suivent n’ont pas rôles d’interdits mais plutôt de conseils afin d’éviter au maximum que voleurs (virtuels ou non), employeurs, farceurs ou assureurs se servent de votre cyber-occupation première contre vous. Conseils issus pour la plupart d’un rapport émis par Beth Givens, directrice de l’association américaine Privacy Rights Clearinghouse. Alors, que devriez-vous éviter d’afficher sur Facebook ?

Vos date et lieu de naissance

En réalité, fournir sa date de naissance sur Facebook ne constitue pas un danger en soi, tant que n’apparaît pas l’année de naissance et que le tout n’est pas complété du véritable lieu de naissance. En effet, l’addition de ces informations associée à votre nom permet de remonter très facilement le fil de votre identité, à commencer par vos informations de sécurité sociale. Un vivier d’indices pour vous nuire s’ouvrirait alors. Par ailleurs, les personnes un peu trop susceptibles par rapport à leur âge y trouveront une justification !

Votre adresse

Cela paraît presque une formalité logique mais mettre à disposition de tous son adresse complète apporte son lot d’ennuis allant de la petite frayeur sans conséquences aux fait divers sordides (plusieurs cas d’agressions ont été relatés ces derniers mois aux domiciles d’utilisateurs). Fournir son adresse, c’est aussi augmenter de façon exponentielle le risque ci-après.

Vos plans pour les vacances

« Je pars me ressourcer pendant 3 semaines ! (Je vous en prie, volez-moi ! ;) » Indiquer ses dates de départ en vacances, c’est potentiellement donner une fenêtre de tir à des cambrioleurs. Le mieux reste donc d’informer le réseau à votre retour, en postant une photo ou ajoutant un statut encore empli du bonheur des vacances, non terni par un appartement vidé au retour.

-2

Vos confessions intimes

Vous ne supportez peut-être pas votre boss, avez sans doute quelques bons tuyaux pour passer au travers des impôts ou possédez quelques penchants pour des substances pas très nettes aux yeux de la loi, mais le mieux est encore de les garder pour vous. Si vous suivez les infos relatives au réseau des réseaux sociaux, les faits divers ne manquent pas concernant des employés renvoyés après avoir insulté ou même s’être moqué de leur patron ou leur entreprise. La même chose peut également arriver aux étudiants et collégiens qui se répandent un peu trop sur leur établissement ou profs.

Nous n’en sommes pas encore au niveau des États-Unis, où une récente étude révèle que 8 % des entreprises ayant licencié en 2009 l’ont fait en conséquence d’un mauvais usage des réseaux sociaux. Si Facebook sert aujourd’hui à obtenir des informations fiables pour tout recruteur, il sert donc logiquement pour vous nuire au travail. Un peu de tenue !

Des indices sur vos mots de passe

Vous possédez sans doute des dizaines de comptes en ligne (banque, sites d’infos, sites marchands, réseaux sociaux, etc.) et donc avez répondu à tout un tas de questions personnelles nécessaires à l’ouverture de n’importe quel pass web. Ces informations et votre comptes sont en sûreté derrière un ou plusieurs mots de passe. Et nous savons tous que par fainéantise et praticité, la plupart de nos mots de passe sont autant d’échos de notre vie, histoire de ne pas se tordre l’esprit pour s’en souvenir. Potentiellement, c’est bien sur Facebook que tout pirate peut alors venir puiser toutes les informations susceptibles de lui offrir sur un plateau tous vos mots de passe. Soyez donc vigilants et intelligents en évitant qu’apparaissent sur Facebook des infos brûlantes et d’éventuelles pistes.

Vos petits écarts

Utiliser sa nouvelle voiture pour faire des courses, se servir de son appartement comme place des fêtes ouverte, fumer comme un pompier (photos de soirées avec « tags » à l’appui), sports dangereux… les assureurs sont rarement compréhensifs lorsque l’on joue avec les lignes de leurs contrats. Ce point est, certes, un peu à part, mais il ne faut en aucun écarter aujourd’hui Facebook de n’importe qu’elle enquête qui peut être faite sur votre compte ou celui de vos biens. Il serait dommage de rater la vente de votre appartement dans lequel se cache quelques vices cachés parce que certains apparaissent dans vos statuts ou photos.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s